- Changement d'énergie -

Bonjour à tous,

Attention, cet article est un peu technique !

Lors de l’achat de la maison en novembre 2016 nous avons dû faire le plein de la cuve de fioul pour passer notre premier hiver. Les mois de novembre et décembre passés, nous nous sommes rendu compte qu’en 2 mois de chauffe et de production d’eau chaude, nous avions consommé plus des 3/4 de la cuve (pourtant sans excès). Calculons… 900€ le plein de fioul pour 3 mois, soit 300€ par mois pour l’eau chaude et le chauffage : ça commence à faire cher pour une surface de 64m2…

Pour cette raison évidente, nous nous sommes mis en tête de réaliser au plus vite les travaux de conversion vers une énergie un peu plus “propre” mais aussi moins chère !

Notre but étant de passer sur du chauffage électrique ainsi que sur un chauffe eau électrique.

Voici la feuille de route que nous avons suivi :

  • Changement du compteur EDF
  • Remise en conformité du tableau électrique
  • Raccordement du nouveau système de chauffage et de production d’eau chaude au thermostat connecté
  • Création d’un nouveau circuit d’alimentation d’eau
  • Raccordement du nouveau circuit d’eau et chauffe-eau sur l’arrivée d’eau

Changement du compteur EDF

Pour cette opération, il faut faire appel à EDF ou à votre fournisseur d’énergie. Il faudra tout de même prévoir un peu de budget pour ce type de travaux. Pour nous, le devis était de 700€ TTC.

Nous en avons profité pour demander au technicien de déplacer le compteur électrique dans le sous sol. Certes, le compteur et le tableau électrique sont maintenant dissociés, mais cela nous permettra de cacher le tableau à l’intérieur d’un meuble haut de cuisine.

Si vous souhaitez revoir l’ancien compteur faites un tour sur l’article suivant en cliquant ICI !

Voici le nouveau compteur :

Remise en conformité du tableau électrique

Pour que le tableau soit conforme il a fallu pas mal de nouveaux disjoncteurs, télérupteurs, contacteurs, coffret électrique avec porte, un multimètre pour tester le raccordement à la terre et d’éventuels courts circuits et un copain électricien très sympa.

Bye bye fusibles et autres fils de plombs et bonjour nouveaux disjoncteurs sécurité !

(Si vous souhaitez revoir l’ancien tableau électrique faites un tour sur l’article suivant en cliquant ICI !)

Voici le nouveau tableau :

Raccordement du nouveau système de chauffage et de production d'eau chaude sur thermostat connecté

Comme vous avez pu le voir dans l’article : Premiers petit travaux (en cliquant sur le lien), nous avions déjà acheté les radiateurs et le chauffe eau.

Nos choix se sont portés vers les éléments suivants :

  • 2 radiateurs ACOVA MOHAIR de 1500W (pour le salon/salle à manger et la cuisine)
  • 2 radiateurs ACOVA MOHAIR de 1000W (pour les chambres)
  • 1 sèche serviette CELCIA de 1000w
  • 1 thermostat NEST de 2eme génération

Tous les éléments en main, nous nous sommes mis au travail.

Pour première partie, le branchement des radiateurs au disjoncteurs. Il n’y a que deux fils à brancher.

Une fois que nos radiateurs sont branchés, ils fonctionnent de manière très simple. Comme nous souhaitons une maison intelligente, nous avons investi dans un thermostat connecté de la marque NEST.

A quoi ça sert :

  • Gestion du chauffage
  • Gestion de la production d’eau chaude
  • Gestion de la centrale du thermostat via une application disponible sur Android et IOS ou via une page web
  • Gestion de la maison via la position GPS du téléphone, des horaires programmés via un apprentissage automatique de quelques jours, capteur de présence, météo et même selon l’activité de l’alarme.

La complication, c’est que le thermostat NEST et les radiateurs électriques ne sont pas compatibles à la base… Dommage.

Mais, Karl ayant quelques notions d’électricité (BAC STI Electrotechnique), il va pouvoir très simplement les rendre compatibles ! Une diode suffit au prix de quelques centimes. Oui oui, ont parle seulement de quelques centimes !

Comment les rendre compatibles ?

Sur les radiateurs il existe un fil pilote (comme on peut voir sur le schéma un peu plus haut) à plusieurs ordres voici un schéma d’explication.

Selon les électricités qui arrivent sur le fil le radiateur sans d’état.

Il existe plusieurs modes de fonctionnement. Ici, la diode permet de passer les radiateurs du mode Confort au mode Hors Gel. Elle permet également de régler une température de consigne et en cas d’absence prolongée > passage en mode hors gel automatiquement !

Vous aurez droit à un vrai schéma électrique plus tard dans l’article.

Pour le raccordement pour le chauffe-eau est très simple : un branchement via un contacteur de puissance.

Maintenant passons aux schémas :

Fonctionnement simple sans thermostat

Fonctionnement avancé avec thermostat

Création d'un nouveau circuit d'alimentation d'eau

Dans une premier temps vous pourriez vous poser la question suivante :

Pourquoi refaire le circuit d’eau ? Et pourquoi ne pas réutiliser l’ancien ?

Tout simplement pour quelques bonnes raisons :

  • Je ne sais pas travailler le cuivre ni même le souder.
  • Le circuit d’eau n’était franchement pas optimisé (une seule arrivée d’eau qui faisait tout le tour de la maison, par conséquent l’eau chaude est longue à venir en fin de circuit, ainsi que de grosses fluctuations de la température lorsque deux points d’eau sont utilisés).
  • De plus les tuyaux en cuivre sont vieux, et datent des années 60.

Voici notre cahier des charges pour cette partie des travaux :

  • Le MINIMUM de fluctuations de température possible
  • Un MAXIMUM de vannes pour isoler facilement une éventuelle fuite d’eau
  • L’utilisation de tuyaux appelés PER

Et voici la liste des matériaux achetés :

  • 20m de tuyau Ø 20 couleur ROUGE
  • 20m de tuyau Ø 20 couleur BLEU
  • 20m de tuyau Ø 16 couleur ROUGE
  • 20m de tuyau Ø 16 couleur BLEU
  • Pas mal d’embouts PER à glissement en Ø 16 et 20
  • Une pince à glissement PER
  • Quelques vannes 1/4 tour
  • Un kit de sécurité pour le chauffe eau (indispensable)
  • 5 collecteurs avec vannes incluses ( 4 pour le départ d’eau chaude / froide et 1 pour la distribution d’eau froide dans la cuisine)

Première étape, percer un sacré trou entre le sous sol et le rez de chaussé pour le passage de 7 grosses gaines d’arrivée d’eau pour la distribution au rez de chaussé.

petit-trou
gros-trou

Voici aussi quelques photos des tranchées effectuées avec une rainureuse pro associée à un aspirateur qui ce clipse dessus (pas ou peu de poussière).

Nous plaçons les gaines dans les tranchées puis nous rebouchons.

Mise en place des embouts à glissement et finalisation du circuit de départ :

Pour raccorder le nouveau circuit d’eau, cela a pris 2 jours.

Pourquoi ? Le jour J tout était presque prêt mais lors de nos premiers essais de mise en eau nous avons vu que nous n’avions pas remis le réducteur de pression de l’arrivée d’eau, ce qui déclencha le groupe de sécurité du chauffe eau !!! Voici son utilisation principale: il évite que la pression d’eau soit trop élevées dans les canalisations pour qu’elles n’explosent pas.
Le lendemain Karl est parti acheter quelques raccords pour remettre l’ancien réducteur de pression.

Le deuxième jour, après avoir remonté le réducteur de pression, nous avons attendu quelques minutes pour conclure que l’eau arrivait jusqu’au collecteur de départ sans fuite.

A partir de ce moment là, nous n’avions plus moyen de faire marche arrière car le chauffe eau était rempli d’eau (soit 200 litres), de plus nous avions démonté une partie de l’ancien circuit d’eau en cuivre qui était mal en point.

Comme il était 21 heures, nous avons mis les bouchées doubles et avons presque oublié de manger ;).

Le temps de faire toute la mise en eau au rez de chaussé 1 heure était passée !

Le dernier point d’eau raccordé, et grâce à l’aide du papa de Karl, nous avons enfin pu souffler et nous restaurer et prendre une petite douche fraîche pour terminer la soirée (200 litres d’eau,  ça ne chauffe pas en 2h… ) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre